Linux profite de la crise selon IDC

Linux est en train de profiter de la crise si l’on en croit une étude réalisée en février par IDC auprès de 330 décideurs IT. 65 % d’entre eux prévoient d’augmenter le nombre de leurs serveurs sous l'OS libre d’au moins 10 % durant l’année 2009. De même, 63 % d'entre eux envisagent d’augmenter le taux de PC sous Linux de 10 % dans leur parc informatique, toujours en 2009. Ce qui – malgré tout – ne représentera selon IDC qu’une part infime des postes de travail en entreprise.

Linux est en train de profiter de la crise si l’on en croit une étude réalisée en février par IDC auprès de 330 décideurs IT. 65 % d’entre eux prévoient d’augmenter le nombre de leurs serveurs sous l'OS libre d’au moins 10 % durant l’année 2009. De même, 63 % d'entre eux envisagent d’augmenter le taux de PC sous Linux de 10 % dans leur parc informatique, toujours en 2009. Ce qui – malgré tout – ne représentera selon IDC qu’une part infime des postes de travail en entreprise.

Sur une plus longue période, la bascule vers le monde Open Source est encore plus flagrante, notamment côté serveurs avec 49 % des décideurs interrogés qui prévoient que Linux constituera la principale plate-forme de leur parc d’ici cinq ans.
Sur le panel interrogé, 97 % des décideurs ont actuellement des serveurs Windows, 57 % possèdent déjà des serveurs sous Linux et 39 % utilisent également un autre système Unix.

Enfin, si les analystes d’IDC estiment que Linux a globalement échoué à s’imposer comme une alternative de masse sur les postes de travail en entreprise, le cabinet précise que l’émergence de nouveaux segment de marché comme les netbooks pourrait lui être favorable à l’avenir.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close