Le Green IT séduit par la réduction des coûts

On s’en doutait, de nombreux observateurs le reconnaissaient, IBM le confirme, étude à l’appui : le Green IT entre dans les mœurs, parce qu’il permet de réduire les coûts les SI. C’est une étude, conduite pour Big Blue par Info-Tech Research auprès de 1000 DSI d’entreprises 100 à 1000 salariés du monde entier, qui permet d’atteindre cette conclusion.

On s’en doutait, de nombreux observateurs le reconnaissaient, IBM le confirme, étude à l’appui : le Green IT entre dans les mœurs, parce qu’il permet de réduire les coûts les SI. C’est une étude, conduite pour Big Blue par Info-Tech Research auprès de 1000 DSI d’entreprises 100 à 1000 salariés du monde entier, qui permet d’atteindre cette conclusion.

Et celle-ci de montrer que les deux tiers des entreprises sondées ont des initiatives en cours « ou dans le même sens pour les 12 prochains moins » pour réduire l’empreinte écologique de leur système d’information. Le tout à travers de 11 types de projets identifiés parmi lesquels la consolidation du stockage, la virtualisation des serveurs, la modernisation des centres de calcul, etc.

Chaque fois, « la maîtrise des coûts est à la base des 11 initiatives » indique IBM dans un communiqué de presse, relevant que « les raisons les plus souvent invoquées lorsque les entreprises se lancent dans des projets éco-responsables sont la réduction de la consommation d’électricité et de l’usage des consommables, » mais aussi « l’abaissement des coûts d’exploitation ou la réduction des investissements futurs. »

La bonne nouvelle, c’est que les projets « Green IT » tendent à se solder par des succès, avec plus de 60 % des entreprises sondées indiquant avoir atteint sinon dépassé leurs objectifs.

greenit

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close