Le lobby Open Source américain promet des économies IT à Obama

A peine installée, l’administration Obama subit un lobbying incessant des différents acteurs du monde IT. De fait, de grands noms du secteur donnent leur conseil et l’informatique est au cœur de la réforme du système de santé ainsi que l’un des axes du plan de relance par l’investissement adopté récemment.

A peine installée, l’administration Obama subit un lobbying incessant des différents acteurs du monde IT. De fait, de grands noms du secteur donnent leur conseil et l’informatique est au cœur de la réforme du système de santé ainsi que l’un des axes du plan de relance par l’investissement adopté récemment.

Cette fois, c’est le monde Open Source qui semble se mettre en branle avec une étude qui met le doigt sur les économies possibles dans les services publics américains par un changement d’approche des TIC. MeriTalk, un groupe de réflexion sur les TIC et les politiques publiques fortement soutenu pour l’occasion par RedHat, estime que des milliards de dollars pourraient très rapidement être économisés avec une informatisation accrue des services de l’Etat. Son étude montre ainsi que sur trois ans, 3,7 milliards de dollars peuvent être économisés en adoptant des applications Open Source, 13,3 milliards de dollars d’économie pourraient être atteint sur la même période grâce à la virtualisation et 6,6 milliards de dollars pourraient être sauvés avec le cloud computing et les applications en mode Saas. Une trentaine de SI d’agences de l’Etat américain ont été passés au crible.

En savoir plus : télécharger l’étude de MeriTalk

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close