L'Allemand Qimonda dépose son bilan

Confrontée à la dégradation continue du prix de la mémoire et à une conjoncture économique d'une difficulté inconnue jusqu'alors, Qimonda a déposé son bilan auprès du tribunal de Münich.

Confrontée à la dégradation continue du prix de la mémoire et à une conjoncture économique d'une difficulté inconnue jusqu'alors, Qimonda a déposé son bilan auprès du tribunal de Münich.

La filiale à 77,5 % d'Infineon spécialisée dans la fabrication de puces mémoire, devait bénéficier d'un prêt d'urgence de 325 millions d'euros provenant de l'Etat allemand de la Saxe (150 M€), de la caisse des dépôts portugaise (100 M€) et d'Infineon (75 M€). Mais elle n'a pu finalement obtenir l'aide prévue du fait de la détérioration de sa situation mais aussi, semble-t-il, de son incapacité de faire certifier ses comptes 2008.

QiMonda aurait de toute façon eu besoin de 300 M€ de liquidités supplémentaires pour assurer sa survie et le second paquet d'aide de 280 M€ de l'Etat allemand n'avait toujours pas obtenu hier l'aval des autorités européennes compétentes. Le dépôt de bilan était, dans ces conditions, inévitable. La firme a toutefois indiqué à nos confrères allemand du Sächsische Zeitung, qu'elle espérait toujours obtenir les fonds nécessaires à sa survie dans les semaines à venir.

Qimonda emploie 12 300 salariés, dont 4 600 en Allemagne, et avait déjà prévu de supprimer 3 000 emplois. La firme a perdu près de 1,5 Md$ sur les trois premiers trimestres de l'année 2008.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close