Composants : temps difficiles pour Infineon et sa filiale Qimonda

Infineon ne va pas mieux, en dépit du plan de restructuration drastique annoncé l’été dernier.

Infineon ne va pas mieux, en dépit du plan de restructuration drastique annoncé l’été dernier. A cette époque, le fabricant allemand de semi-conducteurs prévoyait de supprimer un poste sur dix, soit 3 000 licenciements. Cette fois – la crise étant passée par là – se sont 200 millions d’euros d’économie qui doivent être envisagés sans qu’aucune annonce de licenciements supplémentaires n’ait été faite.
Par ailleurs, Qimonda – fabricant de mémoire détenu à 77% par Infineon – a annoncé le report à la mi-décembre de la publication de ses résultats pour l’exercice 2008, clos le 30 septembre. En dépit d’un cash flow courant de 400 millions d’euros, le groupe craint de manquer de liquidités dans certaines activités début 2009. Infineon a annoncé vouloir se désengager et céder ses 77%. Des discussions seraient en cours avec de nouveaux partenaires pour Qimonda.

Pour approfondir sur Constructeurs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close