Le gouvernement indien démet le conseil d’administration de Satyam

Dans une réaction radicale, le gouvernement indien vient de démettre les membres restant du conseil d’administration de Satyam, au motif qu’ils ont « failli à leurs obligations.

Dans une réaction radicale, le gouvernement indien vient de démettre les membres restant du conseil d’administration de Satyam, au motif qu’ils ont « failli à leurs obligations. » Cette démission forcée a été réalisée avec l’approbation du Company Law Board (CLB), une entité indépendante quasi judiciaire créée en 1991. Le CLB a en outre autorisé le gouvernement indien à nommer 10 nouveaux administrateurs pour Satyam. Ceux-ci devraient se réunir d’ici une semaine.

Parallèlement, Ramalinga Raju, le PDG démissionnaire de la quatrième SSII indienne, s’est rendu aux autorités d’Hyderabad. Il risque jusqu’à 10 ans de prison. 

Pour approfondir sur Inde

- ANNONCES GOOGLE

Close