OpenSolaris 2008.11 : déjà la maturité ?

Plus convivial, plus compatible et plus robuste.

Plus convivial, plus compatible et plus robuste. Voilà comment résumer les apports de la nouvelle version 2008.11 d’OpenSolaris, par rapport à la précédente, présentée en mai dernier, en marge de JavaOne.

image 3ZFS, par exemple, montre aisément tout son potentiel : une fois la fonction de création de snapshots activée, le «  curseur temporel » dans la version française d’OpenSolaris 2008.11, les différents points de sauvegarde automatique sont accessibles, dossier par dossier, via une simple glissière à curseur (capture) ; un apport ergonomique lié à Nautilus, l’explorateur de fichiers de Gnome, le gestion de fenêtres d’OpenSolaris.

image 1Le gestionnaire de paquets IPS, accessible via un raccourci « Ajouter des logiciels » sur le bureau, gagne en intuitivité, surtout pour les habitués de Linux : son interface rappelle celle du gestionnaire graphique de paquets d’Ubuntu, Synaptic. Attention, un passage par le gestionnaire de paquets d’OpenSolaris est nécessaire pour installer OpenOffice ; Firefox et Thunderbird sont quant à eux installés d’origine.

Sur son blog, David Stewart, ingénieur logiciel chez Intel, met l’accent sur le support des fonctions ACPI de gestion de l’énergie, avec notamment la version 1.1 de l’outil PowerTOP de suivi du profil de configuration énergétique des ordinateurs, portables notamment. Et de pointer également le nouveau gestionnaire de connexion WiFi ou encore le bon support du chipset audio, vérifié à l’aide de SongBird, l’alternative libre à iTunes. A noter aussi l’intégration des pilotes Nvidia pour l’accélération graphique 3D.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close