Résultats : Oracle débute son année sur les chapeaux de roue

Oracle va mieux que bien, si l’on en croit son PDG Larry Ellison qui présentait fièrement hier des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, après un exercice annuel 2007 déjà très satisfaisant.

Oracle va mieux que bien, si l’on en croit son PDG Larry Ellison qui présentait fièrement hier des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, après un exercice annuel 2007 déjà très satisfaisant. Le bénéfice de l’éditeur californien se monte à 1,5 milliard de dollars pour son premier trimestre fiscal, en croissance de 32 %. De son côté, le chiffre d’affaires grimpe également de 18 %, à 5,4 milliards de dollars. La vente de logiciels constitue bien sûr toujours la principale activité d’Oracle avec 4,172 milliards de dollars, soit 78 % du CA, dont 1,237 milliard de dollars de ventes de nouvelles licences (+ 14 %). Mais l'activité licence reste avant tout tirée par les mises à jour et la maintenance applicative avec un revenu de 2,935 milliards de dollars et surtout une croissance de 23 %. Ce sont bien les clients traditionnels de l'éditeur, "ferrés" de longue date et désormais dépendant d'Oracle sur des briques souvent complexes à migrer, qui constituent donc les principaux contributeurs de ces très beaux résultats financiers. En juin, l'éditeur avait revu à la hausse une bonne partie de ses tarifs.

Sur le trimestre, la part des services, elle, recule par contre d’un point sur un an pour représenter 22 % du CA à 1,159 milliard de dollars, avec une croissance de seulement 9 %. Reste que ces services se divisent en trois grand groupes. Si le conseil progresse relativement peu à 865 millions de dollars (+ 8 %) et si la formation recule même à 99 millions de dollars de revenus (- 2 %), l’activité on demand – en dépit du scepticisme récurrent de Larry Ellison à l’égard du Saas – croit de 23 %. Elle représente désormais 195 millions de dollars, une part non négligeable de l’activité services.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close