Edvige accouche de triplés

La polémique sur la mise en place d’un fichier des renseignements généraux a obligé Michèle Alliot Marie, ministre de l’intérieur en charge du dossier, a revoir sa copie après concertation.

La polémique sur la mise en place d’un fichier des renseignements généraux a obligé Michèle Alliot Marie, ministre de l’intérieur en charge du dossier, a revoir sa copie après concertation. Au final, selon le projet de décret dévoilé par Le Monde, ce n’est pas un mais trois fichiers qui seraient mis en place. Principales innovation par rapport au précédent dispositif qui avait susciter un tollé obligeant le gouvernement à reculer, les différents fichiers – et les éléments qui les composent – ne seront pas interconnectés ; la Cnil aura un droit de regard ; les éléments ethniques, religieux, raciaux ou à caractère sexuel ne seront mentionnés qu’à condition que l’intéressé les ait lui-même rendu public au préalable ; des délais de péremption seront mis en place, notamment concernant les fiches de mineurs de mois de 16 ans. Reste que les associations et autres opposants au fichier ne devrait pas se contenter de ce lifting, eux qui dénonçaient il y a quelques jours une parodie de consultation et exigeaient un retrait pur et simple ou au moins un débat de fond à l’Assemblée Nationale.

Pour approfondir sur Gestion d’identités

- ANNONCES GOOGLE

Close