Restructuration de Calyon : les prestataires informatiques sur la sellette

Dernière victime en date de la crise de subprimes, Calyon  - la banque d’investissement du groupe Crédit Agricole – qui devrait supporter la suppression de quelques 500 postes.

Dernière victime en date de la crise de subprimes, Calyon  - la banque d’investissement du groupe Crédit Agricole – qui devrait supporter la suppression de quelques 500 postes. Le conseil d’administration de la banque verte devrait entériner un plan de réorganisation qui prévoit – outre ces réductions d’effectifs sur la base du volontariat – une économie de 300 millions d’euros. Selon La Tribune daté du 8 septembre – qui annoncé jusqu’à 1 200 suppressions de poste –, « le segment des prestataires de services (l'informatique surtout) serait plus particulièrement touché : ces emplois représentent un volume non négligeable des équivalents temps plein de la banque (de l'ordre de 15 % selon certaines sources) ».

Les SSII partenaires de la banque ont donc du souci à se faire. Calyon emploie plus d’un millier de personnes pour son informatique, les deux tiers dans le développement et un tiers pour le support. Il compte de grands noms du service parmi ses prestataires. IBM Global Services et Unilog (aujourd'hui Logica) sont notamment en charge d’un vaste projet SOA débuté en 2006, tandis qu’en juillet 2007 Calyon avait signé deux contrats de conseil, intégration et TMA avec Accenture et Capco portant sur une durée de trois ans.

Récemment, un autre établissement, Natixis, avait lui aussi revu drastiquement à la baisse son budget de prestations informatiques.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close