JO Pékin 2008 : contrat rempli pour Atos-Origin

"La médaille d'or pour Atos est de ne pas être visible du tout", avait dit Philippe Germond, président du directoire de la SSII. Mission accomplie alors que les Jeux Olympiques de Pékin se sont conclus dimanche.

"La médaille d'or pour Atos est de ne pas être visible du tout", avait dit Philippe Germond, président du directoire de la SSII. Mission accomplie alors que les Jeux Olympiques de Pékin se sont conclus dimanche. L'intégrateur qui fournit l'infrastructure informatique de l'évènement, n'a connu aucun incident majeur au cours de la quinzaine.

Pendant les jeux de Pékin, l'équipe d'Atos a délivré 340 000 accréditations, 1,5 million de messages aux médias ou encore mis sur pied un intranet qui a encaissé 1,2 million de visites par jour en moyenne. Dans un communiqué, la SSII dit avoir identifié 100 menaces de sécurité "réelles" sur l'infrastructure informatique des Jeux. Sans que ces menaces ne se traduisent en incident.

Au cours de cette olympiade, Atos-Origin a également mis sur pied un nouveau système d'information dédié aux commentateurs des télévisions et radios du monde entier : via des écrans tactiles, ceux-ci accédaient en temps réel, depuis les studios de leur pays d'origine, aux résultats ainsi qu'à des informations sur les athlètes et les sports.

Atos-Origin restera le partenaire informatique du CIO pour les jeux paralympiques de Pékin, qui se tiendront le mois prochain, les JO d’hiver de Vancouver (2010) et les jeux de Londres (2012).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close