Avec de bons résultats financiers, les fondateurs de Google renforcent leurs positions

A l’occasion de l’annonce de ses résultats trimestriels, Google annonce un nouveau type d’actions pour préserver la position dominante de ses fondateurs.

L’année 2012 commence bien pour Google. La société vient de publier ses résultats financiers. « Google a connu encore un excellent trimestre avec une augmentation de 24 % de son chiffre d’affaires d’une année sur l’autre », se réjouit Larry Page, le PDG de Google. Le revenu au premier trimestre de la société a atteint 10,65 milliards de dollars.  Les bénéfices de la société ont eux explosé avec une croissance de 61 % pour atteindre 2,89 milliards de dollars. « Nous avons également constaté les retombées remarquables des grands paris pris avec des produits comme Android, Chrome ou YouTube. Nous sommes encore au tout début de ce que la technologie peut faire pour améliorer la vie des gens et nous sommes devant d’énormes opportunités. IL est actuellement très exaltante de travailler à Google », affirme-t-il.

Plus d’actions, mais sans puissance

Et visiblement il ne veut pas quitter la place. En effet, à l’occasion de l’annonce des résultats et huit ans après son entrée en bourse, Google annonce une restructuration de son capital assez étrange. En effet, le groupe va multiplier ses actions par deux (en coupant en deux le nominal) et côter les actions nouvellement créées à part, sans que celles-ci soient liées à un droit de vote. Le but de cette manœuvre ? Faire rentrer un peu plus d’argent frais au capital de Google sans pour autant bouleverser l’équilibre des actionnaires dirigeants. En effet, Larry Page et Sergei Brin, les deux co-fondateurs de Google, détiennent actuellement environ 60 % du droit de vote de la société. Et peuvent ainsi espérer le maintenir à long terme. Dans une lettre publique aux investisseurs, Larry Page justifie ce choix et explique qu'il s'agit de maintenir la stabilité nécessaire au développement à long terme de la société et de ses évolutions technologiques. Reste maintenant à voir si les autorités boursières américaines entérineront la création de ces actions sans voix, comme ils avaient accepté en 2004 les actions  attribués à Larry Page, Sergey Brin et Eric Schmidt avec 10 votes chacune.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

Eric Schmidt annonce la cession d’une petite part de ses actions Google Quelques heures après avoir annoncé un changement à la tête de Google qui le conduit à prendre du recul et à quitter ses fonctions de directeur général, Eric Schmidt, PDG de Google jusqu’à fin mars, va vendre l’équivalent de quelque 327 millions de dollars d'actions du groupe au cours de l’année 2011. Au total, 534 000 actions devraient être cédées, soit près de 6% du total de ses parts dans le moteur de recherche qu’il a rallié en 2001. Il y a tout juste un an, Larry Page et Sergei Brin, les deux cofondateurs du groupe dont le premier remplacera Schmidt à la direction générale à compter d’avril, avaient fait le même type d’annonce, prévoyant de vendre un total de 10 millions d’actions sur cinq an, soit pas loin de 20% de leur actif dans le groupe.

- ANNONCES GOOGLE

Close