Carlos Luna/Flickr

Alphabet : nouvelle maison mère de Google, dans le Delaware

Google crée une Holding, Alphabet, pour séparer des activités devenues pléthoriques et clarifier l’organisation du groupe. La Holding est (évidemment) basée dans un paradis fiscal.

Google réorganise ses activités. La société a créé une nouvelle entité, une holding baptisée Alphabet, qui chapeaute la totalité des activités du groupe.

Ces activités pléthoriques dépassent en effet Internet : voitures connectées, Homme augmenté, fonds d’investissement, drones, etc. A force de mélanger des carpes et des lapins, Google commençait à provoquer la confusion dans l’esprit des analystes.

Pour clarifier les choses, Larry Page et Sergey Brin ont donc décidé de remettre de l’ordre dans leur maison et de bien séparer les activités. Une décision qui plait d’ores et déjà aux investisseurs.

Une maison mère, une entité principale

Dans le détail Alphabet Inc. devient la maison mère de sept entités séparées.

La plus importante reste aujourd’hui Google Inc. qui réalise la majorité des revenus du groupe (89 % des 66 milliards de dollars de CA viennent de la publicité en 2014, le reste venant du Play Store).

Google

A côté de l’entité qui représente le cœur de métier on retrouve Nest (pour la conception d’objets connectés, dont les thermostats), Google Fiber (l’activité de FAI), Life Sciences (pour la recherche médicale appliquée, filiale qui conçoit des dispositifs comme les lentilles de contact pour les diabétiques), Calico (pour recherche sur la longévité et l’Homme augmenté), Google X (projets industriels à long terme, souvent risqués, comme les voitures autonomes ou les drones) et Google Ventures (activité de Business Angel).

Deux autres entités pourraient intégrer la structure : Google Capital (fonds d’investissement dans les projets déjà avancés) et Sidewalk (pour les projets en rapport avec les Smart Cities).

Google Inc, l’ainé de cette fratrie, regroupe les activités historiques : le Search, la publicité en ligne, Youtube, Android, le navigateur Chrome et les offres Cloud (IaaS, PaaS et SaaS avec les Google Apps).

Une structure plus claire inspirée de Warren Buffet

Chaque entité aura un dirigeant attitré qui rapportera directement au top management d’Alphabet.

Cette direction est composée des anciens de Google à savoir les fondateurs Larry Page (CEO) et Sergey Brin (Président), et Eric Schmidt (Président du Conseil d’Administration). S’y ajoute Ruth Porat, une ancienne de la banque d’investissement Morgan Stanley, qui prend la direction financière d’Alphabet (et reste également DAF de Google Inc. poste qu’elle occupe depuis mai).

De son côté, la direction de la nouvelle filiale Google Inc. sera assurée par Sundar Pichai, successivement en charge de plusieurs entités de Google depuis des années.

Cette structure, plus lisible, est directement inspirée de celle de Berkshire Hathaway et de son créateur, le milliardaire Warren Buffet. C’est en tout cas le modèle revendiqué par Larry Page lors d’une conférence avec des investisseurs.

Cette organisation séparera dès le prochain trimestre les activités plus à risque. Elle permettra de présenter les résultats financiers branche par branche et un management plus flexible et précis.

« G is for Google »… « O is for Optimisation ? »

Ceci dit, certaines choses ne changent pas. Alphabet sera basé dans un paradis fiscal, dans l’Etat du Delaware. Et pourra donc servir à des stratégies d'optimisation fiscale.

Le site Internet de cette nouvelle Holding se nomme sobrement « abc.xyz ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close