Paris entre dans l’ère du Big Data

Ce 20 mars s’est inaugurée la première édition de Big Data Paris, une conférence qui se tient jusqu’au 21 mars et qui entend évangéliser le concept du Big Data à une communauté d’utilisateurs français.

SAP, Microsoft, Oracle,  HP, EMC, MicroStrategy, Syncsort, Pentaho, Amazon Web Services, Talend, SkySQL, Informatica, Teradata Aster, InterSystems....les grands acteurs des acteurs du monde du très tendance Big Data se sont donnés rendez-vous ce jour lors de la première édition de Big Data Paris. Le premier événement franco-français entièrement dédié à la cause de l’un des buzzwords qui occupe le haut de l’affiche de la sphère IT. Avec ses quelques 400 inscrits, cette première édition vient installer le segment du Big Data dans le paysage IT hexagonal.

Et comme pour marquer les prémices d’un marché naissant, la conférence s’est installée dans à La Cité Universitaire internationale jusqu’au 21 mars. Car si aujourd’hui le concept est sur toutes les lèvres des éditeurs de solutions d’infrastructures, d’intégration et de gestion de données, de bases de données, du décisionnel, sans oublier du stockage, le marché du Big Data - du moins tel qu’il est perçu aujourd’hui car le principe de l’afflux des données a été évoqué dans les années 80, nous a rappelé Andrew Wychoff , Directeur de la Direction de la science, de la technologie et de l'industrie (DSTI) de l'OCDE en visite à Paris pour l’occasion - reste aujourd’hui encore réduit. Réduit, mais promis à un bel avenir. A Big Data Paris, certaines entreprises sont d’ailleurs bien venues pour prendre le pouls du concept, s’informer et connaître son étendue, nous a confirmé Zouheir Guedri, consultant chez PricewaterhouseCoopers, ajoutant que l’heure est davantage à l'observation, à l’exception des certains marchés comme la banque ou les télécommunications, qui ont déjà travaillé à mettre en place des stratégies de gouvernance.

16,9 milliards de dollars en 2015


Alors que nous pénétrons dans une ère que Andrew Wychoff qualifie de la 3e vague d’Internet (rythmé au Cloud, M2M et Big Data), les fournisseurs entendent bien se positionner. Car selon l'OCDE, le Big Data offre «une nouvelle source d’opportunités et crée des facteurs différenciants pour les entreprises», citant alors Amazon. Selon IDC, le marché du Big Data devrait en effet croitre à un rythme annuel de 39,4% jusqu’en 2015. Sept fois plus rapide que tous les segments de l’IT, souligne IDC. Et l’impact sera visible au sein de secteurs clés : celui des serveurs par exemple avec une progression de 27,3 %, du logiciel (34,2 %) ou du stockage (61,4 %). En 2015, le marché du Big Data devrait ainsi atteindre 16,9 milliards de dollars, contre 3,2 milliards en 2010. Ce parfum de Big Data qui planait ce jour sur la Cité Universitaire parisienne pourrait bien s’étendre aux SI des entreprises hexagonales d'ici là.

Même si au final, des questions subsistent, souligne Andrew Wychoff, pointant du doigt alors les questions de propriété des données et de vie privée. «A qui appartiennent les données ? Pour combien de temps ? Quel profiling toléré ?» lance-t-il évoquant ici et là les travaux que mènent les autorités américaines et européennes sur des projets de lois de protection des données. «Le Big Data va-t-il exacerber les problème de sécurité ?» Des interrogations qui laissent encore entrevoir des obstacles que devra surmonter le Big Data, lors de sa conquête du marché.

La rédaction reviendra plus en détail sur l’événement Big Data Paris.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close