Atos décroche un contrat de 5 ans avec le ministère de la Santé britannique

La SSII Atos poursuit sa quête du marché de la Santé publique au Royaume-Uni en raflant un contrat de presuqe 90 millions d’euros avec le ministère de la Santé Britannique. A la clé, la fourniture de postes de travail mutualisés ainsi que des services associés.

Atos décroche un contrat cadre au Royaume-Uni. La SSII dirigée par Thierry Breton a été retenue pour la fourniture de postes de travail ainsi que de services associés au ministère de la Santé britannique (Department of Health- DH). Le contrat qui porte sur une durée de 5 ans est estimé à quelque 74 millions de livres sterling (soit l’équivalent de 88,5 millions d’euros).

Un projet d’envergure pour Atos qui bat sur le fil CSC et BT, deux concurrents également en lice pour cet appel d’offres. Surtout, le groupe vient rafler ce juteux contrat à la barbe de CSC, qui avait jusqu’alors la charge de cette mission. Quelques 10 000 postes de travail seraient couvert par cet accord, soulignent nos confrères américains de TopNews, qui rappellent également que ce contrat prévoit la création d’une nouvelle infrastructure de datacenter.

Comme l’indique Atos dans un communiqué, ce accord devrait notamment contribuer à la politique de réduction des coûts IT de l’administration britannique. Et le DH de chiffrer cette réduction à quelque 40%. Hasard du calendrier, c’est également cette semaine que le gouvernement de sa Gracieuse Majesté a annoncé son intention de dévoiler - dès février - la première tranche des services (et donc des prestataires) qui devraient être hébergés au sein du projet gouvernemental G-Cloud, comme nous l’indiquent nos confrères du Guardian. Un démarche tournée vers le nuage qui s’inscrit également dans la stratégie de mise au régime sec des budgets IT des services publics britanniques.

Dans un communiqué, Wayne Gibson, Senior Vice Président Government and Health chez Atos indique que cette accord passé avec le ministère de la Santé est en droite ligne avec le programme Government Strategy for ICT et surtout, fait la part belle aux logiciels Open Source. Une autre composante, avec le Cloud, du vaste plan de mutualisation de l’IT dévoilé par le gouvernement du Premier Ministre David Cameron. Cette stratégie avait notamment conduit Atos à renégocier ses prestations en cours, à la baisse, avec le gouvernement, via la signature d’un Memorandum of Understanding (accord cadre).

Signalons enfin que ce contrat d’envergure comporte également un volet lié à la mutualisation des services, avec d’autres organisations, en charge de la surveillance du système de santé dans le pays. Des organisations (baptisées Arms Length Bodies - ALBs) comme la Care Quality Commission ( qui contrôle les standards des hôpitaux et des maisons de retraite) qui ont la possibilité de souscrire à ces services, mais n’ont pas l’obligation de le faire, comme nous l’apprennent nos confrères de TechMarketReview.

Atos a réalisé un chiffre d’affaires de 349 millions d’euros au Royaume-uni et en Irlande au troisième trimestre 2011 (en hausse de 4,3%) pour un CA total de 2,09 milliards d’euros.

En complément :
Les Britanniques enterrent leur système de santé centralisé

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close