Présidentielle 2012 : l’Afdel propose de mettre l’IT au cœur de la réindustrialisation

L’Afdel semble bien décidée à militer pour une prise en compte plus importante de l’industrie IT et plus largement du secteur numérique dans le cadre de la campagne présidentielle. L’association d’éditeurs y va de ses propositions et pousse notamment à une politique industrielle en faveur des infrastructures et de l’innovation.

A 100 jours du premier tour de l’élection présidentielle, l’Afdel, qui regroupe de nombreux éditeurs de logiciels en France, a décidé de porter haut et fort un projet pour le développement du numérique dans l’Hexagone. L’association présidée par Patrick Bertrand, également directeur général de Cegid, l’un des principaux éditeurs français, met sur la table des candidats « 20 propositions pour réindustrialiser la France grâce au numérique ». Des pistes qui doivent « aider la France à rattraper son retard dans la digitalisation en cours de son économie ».

Ces 20 propositions sont regroupées autour de 3 axes convergents, à savoir les PME, l’innovation et le développement du numérique. La présentation de ce véritable programme sectoriel – qui s’est déroulée à l’occasion des vœux de l’Afdel auxquels participait Eric Besson, ministre en charge de l’Industrie et du Numérique – a également été pour l’association l’occasion de se montrer agnostique au regard du débat présidentiel en affirmant mener des rencontres régulières avec les états-majors politiques pour 2012. Des rendez-vous d’autant plus motivants que Patrick Bertrand affirme que « les candidats à l’élection présidentielle de 2012 ont compris que la réindustrialisation de notre pays doit être le moteur de toute politique économique efficace. Le dynamisme de la France est en jeu, sa créativité et sa capacité à offrir aux jeunes générations un emploi d’avenir ».

De fait, côté innovation l’Afdel souhaite que l’Etat s’engage plus avant dans le soutien en tant qu’investisseur public « dans le cadre d’une politique industrielle stratégique, ancrée dans les écosystèmes régionaux et appuyée sur une réelle logique de guichet unique ». Reste qu’au-delà de ces synergies qui pourraient venir de la recherche publique, l’Afdel est surtout inquiète de la débandade en matière de financement de l’innovation et notamment de « la situation critique que traverse le capital-risque français ». L’association propose donc entre autre de « sanctuariser et d’amplifier le soutien aux FCPI ». La fiscalité est également invoquée pour une approche « plus adaptée pour les PME technologiques, en améliorant ou en pérennisant les dispositifs d’aides publiques à l’innovation déjà existants (CIR, JEI) et en alignant la fiscalité de l’impôt sur les sociétés sur les autres pratiques européennes qui ont misé sur l’attractivité fiscale de leur territoire. »

Le développement de la filière, au cœur des programmes présidentiels

Sur le numérique, l’Afdel souhaite visiblement que le débat – très porté en France sur les aspects usage et consommation – se recentre sur les infrastructures informatiques. L’association rappelle que le numérique est « le principal relais de croissance des industries traditionnelles, qui améliorent ainsi leurs process de production, leurs produits et leurs services grâce au numérique ». Et de militer pour la prise en compte de la dimension infrastructure, notamment avec l’émergence du cloud computing et le déploiement attendu du très haut débit.

Patrick Bertrand est persuadé que « l’économie du numérique constitue un puissant levier de croissance et de productivité, en tant que telle bien sûr, mais surtout pour l’industrie et les services dans leur ensemble ». A ce titre, l’Afdel estime que le développement de la filière doit être au cœur des programmes présidentiels, qui se revendiquent tous pour une relocalisation en France de nombreuses activités. Pour l’instant, une vision d’envergure concernant l’industrie numérique et des services informatiques - en dépit d’enjeux certains – peine à percer dans les discours des candidats.

Les 20 propositions formulées par l’Afdel pour réindustraliser la France

1. Financement de l’innovation : pallier le tarissement des sources

Mesure n°1 : Allonger le délai d’investissement des FCPI à trois ans et réduire la marge de liquidité à 20 %

Mesure n°2 : Porter l’avantage fiscal de 19 % à 30 % pour les FCPI pour relancer la collecte des fonds

2. Aides publiques et fiscalité : cohérence, stabilité et soutien aux PME innovantes

Mesure n°3 : CIR - Mieux prendre en compte les dépenses de propriété intellectuelle et de protection du droit d’auteur

Mesure n°4 : CIR - Anticiper les besoins de trésorerie initiaux des entreprises

Mesure n°5 : Un impôt sur les sociétés (IS) réduit à 20 % pour les start-up technologiques

Mesure n°6 : JEI, anticiper la fin du dispositif en 2014 par une clause de rendez-vous

3. L’Etat investisseur au service de l’innovation et de la réindustrialisation

Mesure n°7 : Guichet Unique - Création d’une Agence française de l’innovation

Mesure n°8 : Guichet Unique - Création d’un portail web unique

Mesure n°9 : Renforcer les critères économiques d’intervention du FSI et de CDC Entreprises

Mesure n°10 : Création d’un indicateur de suivi de l’attribution des marchés publics aux PME technologiques

4. Promouvoir la diffusion des TIC et l’esprit d’entreprise

Mesure n°11 : Définir un plan de gouvernance pour la réalisation de l’école numérique

Mesure n°12 : Création d’une « Qualification numérique universelle »

Mesure n°13 : Création d’une Cité du Numérique

Mesure n°14 : Mise en place d’un stage PME Innovantes obligatoire en master 2 et grandes écoles

5. Une Gouvernance du numérique rénovée

Mesure n°15 : Rapprochement des autorités en charge de la régulation du secteur numérique

Mesure n°16 : Renforcer les moyens du Conseil National du Numérique

Mesure n°17 : THD - Créer de nouveaux modes de financements

Mesure n°18 : THD - Mise en place d’un gestionnaire unique du socle passif au niveau régional

Mesure n°19 : THD - Dispositions contraignantes pour s’assurer du respect du plan national THD

Mesure n°20 : Aménager les dispositifs de contrôle des concentrations

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close