Vista : Microsoft prolonge de six mois le « downgrade » vers XP

Microsoft a décidé de repousser de six mois la date au-delà de laquelle il ne sera plus possible d’obtenir un support d’installation de Windows XP pour une machine livrée pré-équipée avec Vista. Cette option, dite de downgrade, remporte un vif succès outre-Atlantique. Un nouvel épisode du chemin de croix de Microsoft avec son OS mal-aimé.

windows xp logo

Initialement, l’échéance était fixée au 31 janvier prochain. Microsoft vient de la repousser au 31 juillet 2009. A cette date, et sauf nouvelle prolongation, il ne sera plus possible d’obtenir un CD ou un DVD d’installation de Windows XP pour un PC acheté avec Windows Vista. Cette option, dite de « downgrade », concerne les machines livrées avec Windows Vista Intégrale, Professionnel et Entreprise. La plupart des constructeurs informatiques fournissent d’ailleurs des CD d’installation de Windows XP Pro avec leurs PC pour entreprises.

L’information de report d’échéance aurait d'abord été diffusée par Microsoft à un partenaire intégrateur, par e-mail, avant que l'éditeur ne la confirme officiellement. La nouvelle date butoir est à rapprocher de celle de la sortie de Windows 7, que Microsoft aurait avancée à juin 2009. Une première version bêta de Windows 7 doit être distribuée lors de la Professional Developers Conference 2008 qui ouvrira ses portes le 26 octobre prochain à Los Angeles.

Microsoft résigné à voir les entreprises faire l'impasse sur Vista

Déjà l’extension à 2014 du support de Windows XP avait être interprétée comme l’acceptation, par Microsoft, du fait que ses plus gros clients sont tentés de faire l’impasse sur Vista pour passer directement à Windows 7. Steve Ballmer lors de son passage à Paris pour les Microsoft Days semblait d'ailleurs s'y résigner : il a ainsi expliqué lors de son discours que l'une des principales qualités de Windows 7 sera "sa totale compatibilité avec les applications conçues pour Windows Vista", ce qui signifie que les entreprises travaillant à l'adaptation de leurs applications pour Vista verront "ce travail préservé lors de l'adoption de Windows 7". 

[Retrouvez les résultats de notre étude sur l'adoption de Vista dans les entreprises françaises]

En concentrant ses efforts sur Windows 7, Microsoft pourrait être bien inspiré : selon un récent sondage réalisé par The Corporate IT Forum, auprès de 44 organisations membres (de grands groupes européens), 30 % des entreprises réfléchiraient à migrer vers Windows 7, contre seulement 14 % pour Windows Vista. 35 % des sondés se déclarent « pas intéressés » par ce dernier système d’exploitation ; seulement 5 % sont entrés en phase pilote, contre 2 % en utilisation isolée et 4 % en exploitation.

Les quelques commentaires déposés par les sondés et communiqués par The Corporate IT Forum sont particulièrement intéressants. On peut y lire que « nous n’avons pas d’impératifs liés à l’activité pour passer à Vista ; nous évaluerons Windows 7 lorsqu’il sera lancé pour déterminer les éventuels bénéfices pour l’activité. » Une réalité du marché professionnel que Microsoft avait peut-être négligée. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close