Durant une partie de l’été LeMagIT a décidé de partir à la découverte de l’Inde

L’Inde reste largement perçue comme la “base arrière” de l’industrie IT mondiale. En attendant une série de reportage, enquêtes ou dossier dès la rentrée, voici quelques impressions d’un voyage professionnel pas comme les autres dans un autre pays de l’information.

L’Inde reste largement perçue comme la “base arrière” de l’industrie IT mondiale. A tort, si l’on en croît Som Mittal, président du Nasscom, que nous avons interrogé récemment. Quoiqu’il en soit, les industriels indiens des nouvelles technologies s’intéressent de plus en plus à leurs homologues occidentaux, et à leurs marchés domestiques. La réciproque est également vraie. La rédaction du MagIT a voulu explorer les raisons de cet intérêt réciproque et ses enjeux, tant en termes de marché que d’opportunités ou de menaces pour les entreprises et les informaticiens européens, et plus particulièrement français.

Pendant trois semaines, nous sommes donc sur place, en Inde, à rencontrer des industriels locaux mais aussi les représentants d’entreprises occidentales installées sur place. A voyager entre Mumbai, Pune, Bangalore, Chennai, New Dehli et sa province.

En attendant une série de reportage, enquêtes ou dossier dès la rentrée, voici quelques impressions d’un voyage professionnel pas comme les autres dans un autre pays de l’information. Et retrouvez chaque jour la revue de presse venue d’ailleurs sur notre blog dédié au reportage.

En Inde, l’itinérance nationale est une réalité

Internet reste un rêve pour beaucoup de résidents en Inde

Accéder à Internet depuis les bureaux d’une SSII en Inde

Les mésaventures du MagIT en Une du Pune Mirror

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close