Middleware : IBM loin devant Oracle-BEA

Concentration des fournisseurs, développement des marchés émergents et adaptation aux architectures orientées services : le middleware poursuit sa croissance. Et c’est IBM qui en profite le mieux.

IBM conserve de loin sa prééminence sur le marché des middleware (qui regroupe lui même pas moins de 11 segments logiciels, dont les portails, les outils de BPM et les serveurs d’intégration) en dépit du rachat de BEA par Oracle. Avec 28,9% du marché et plus de 4 milliards de dollars de CA, Big Blue demeure donc en tête d’un segment particulièrement florissant. Selon Gartner, les revenus issus du middleware ont encore augmenté de près de 13% en 2007 pour représenter un marché de plus de 14 milliards de dollars que peu d’élus se partagent. Une croissance plus importante que la majorité des autres couches applicatives pour les entreprises selon le cabinet d’études. Gartner met en avant trois facteurs à l’origine de cette embellie : l’arrivée à maturité d’une partie des fonctionnalités ; le passage d’infrastructures applicatives traditionnelles à des produits hybrides favorisant l’adoption du SOA ; enfin la concentration industrielle et la globalisation galopante qui favorisent des approches intégrées et sophistiquées.

Du côté de l’offre, derrière IBM, Oracle organise cependant la résistance. En finalisant le rachat de BEA, le spécialiste de la base de données espère bien relancer celui qui – il n’y a pas si longtemps – faisait quasiment jeu égal avec IBM. Reste que sur 2007 BEA a encore perdu du terrain avec une croissance de 8,1% contre 12,9% pour l'ensemble du marché. La firme ne contrôle ainsi plus que 9,3% du marché, soit 0,5 point de moins qu’en 2006. Un demi-point, c'est le gain de parts de marché réalisé par Oracle en 2007. L'attelage BEA et Oracle se retrouve donc solide deuxième avec 17,8% du marché et un CA cumulé de 2,525 Md$.
Derrière, Microsoft progresse fort et talonne désormais Sterling Software avec cependant un petit 3% du marché. Et si Software AG n’apparaît pas dans le top 5, le rachat de Webmethods devrait en accélérer l’activité.

D’un point de vu géographique, les Etats-Unis et l’Europe continuent d’être les marchés les plus importants – les technologies middleware répondant à des besoins d’entreprises fortement structurées – mais la croissance est tout de même portée par l’Asie (+25%) avec notamment les besoins en intégration d’entreprises chinoises et indiennes en pleine expansion.

aimgartner 160608

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close