Les Américains les plus riches disent souvent merci à l'IT

16 ans.

16 ans. Bill Gates est, depuis déjà un bail, l'Américain le plus riche, selon le dernier classement établi par nos confrères de Forbes. Avec 50 milliards de dollars de patrimoine, le fondateur de Microsoft, qui a passé la main chez le premier éditeur mondial à l'été dernier, conserve 10 milliards d'avance sur le second, Warren Buffet. Le patrimoine de Bill Gates s'est toutefois allégé de 7 milliards de dollars en un an. Avec 27 milliards, Larry Ellison, le fondateur d'Oracle, est le second patron de l'IT à figurer sur le podium des Américains les plus fortunés.

Ces deux porte-feuilles bien garnis cachent une nuée d'autres entrepreneurs enrichis par l'IT : Sergey Brin (Google, 11ème avec 15,3 Md$), Larry Page (Google, ex-aequo avec son compère), Michael Dell (13ème, avec 14,5 Md$), Steve Ballmer (Microsoft, 14ème, 13,3 Md$), Paul Allen (Microsoft, 17ème, 11,5 Md$), Jeff Bezos (Amazon, 28ème, 8,8 Md$), James Goodnight (SAS Institute, 33ème, 6,8 Md$), Eric Schmidt (Google, 40ème, 5,5 Md$) ou Steve Jobs (Apple, 43ème, 5,1 Md$).

Au-delà de la 50ème place, et des trois fortunes qu'ont bâties chacun les succès de Microsoft et de Google, les milliardaires de l'IT sont moins nombreux, même si on en compte encore 25 entre la 51ème et la 400ème place. Des grands noms de l'industrie à la retraite (Gordon Moore d'Intel ou Thomas Siebel, qui a revendu son éditeur à son vieux rival, Larry Ellison), des investisseurs qui ont misé sur les bons chevaux (Kavitark Ram Shriram, John Doerr ou Michael Moritz), les fondateurs et patrons des fleurons d'Internet époque bulle (David Filo et Jerry Yang de Yahoo, Margaret Whitman d'eBay), mais aussi un jeune loup du Web 2.0, Mark Zuckerberg. A la 158ème place, le fondateur de Facebook est aussi le plus jeune milliardaire du classement Forbes.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close