Dans un contexte de revenus étales, Oracle affirme que son cloud progresse

Les résultats financiers de l'exercice 2018-19 d'Oracle montrent un chiffre d'affaires en léger recul. Mais les dirigeants affirment que sa base de données autonome et le cloud progressent - ce qui est dur à vérifier avec des chiffres sur site et cloud mélangés.

Oracle a communiqué un chiffre d'affaires annuel de 39,5 milliards de dollars pour l'année 218-2019, à peu près au même niveau que l'année dernière (39,8 milliards de dollars). Les revenus pour le quatrième trimestre s'élèvent à 11,1 milliards, en hausse de 1 %.

L'éditeur a également affirmé que le passage d'un modèle économique d'applications sur site vers le cloud était en bonne voie.

Lors d'une conférence téléphonique avec les analystes financiers, transcrit par le site Seeking Alpha, le co-PDG Mark Hurd a déclaré : « en ce qui concerne le chiffre d'affaires et les abonnements SaaS, permettez-moi de vous donner quelques chiffres clefs. Globalement, le chiffre d'affaires annualisé dans l'ERP et dans le HCM / SIRH est à présent de 2,9 milliards de dollars, disons 3 milliards de dollars (....). Le chiffre d'affaires des Fusion Apps a augmenté de 36 % au quatrième trimestre et de 32 % sur l'ensemble de l'année. Fusion HCM est en hausse de 25 % au 4ème trimestre, une solide croissance, avec de belles signatures. Le chiffre d'affaires de Fusion ERP est en hausse de 44 % sur le trimestre et de 44 % aussi sur l'ensemble de l'année. NetSuite est en hausse de 28 % au 4ème trimestre, sa forte dynamique de croissance se poursuit ».

Parmi les « belles signatures » évoquées figurent Experian, la société de forage pétrolier et gazier Helmerich & Payne, et Tiffany.

La co-PDG, Safra Catz, a par ailleurs fait savoir par communiqué de presse que « les activités cloud à fortes marges de Fusion et de NetSuite connaissent une croissance rapide, tandis que nous réduisons nos activités matériel à faible marge. Le résultat de ce passage du matériel informatique à faible valeur ajoutée vers des applications cloud est une marge d'exploitation de 47 % au quatrième trimestre, la plus élevée que nous ayons connue en cinq ans ».

Lors de la conférence téléphonique avec les analystes, Safra Catz a ajouté que « la croissance des licences a augmenté de 19 % [pour le trimestre], ce qui indique clairement que les clients investissent dans la plate-forme Oracle. Les options de base de données nécessaires pour faire fonctionner la base de données autonome Oracle ont elles augmenté de 21 % ».

L'éditeur ne présente plus ses chiffres cloud séparément, ce qui a suscité de nombreuses critiques de la part des analystes financiers l'an dernier. Cette année encore, Oracle a décidé de mélanger ses chiffres.

Le fondateur et directeur technique d'Oracle, Larry Ellison, a pour sa part déclaré, au sujet de l'activité base de données, avoir 5 000 nouvelles entreprises en phase d'essai de sa base autonome sur le quatrième trimestre.

« Notre nouvelle infrastructure Gen2 Cloud Infrastructure offre à ces clients un ensemble de fonctionnalités technologiques avancées, dont notre base de données qui se gère elle même, qui chiffre automatiquement toutes vos données, se sauvegarde, fait son tunning, se met à jour et se patche lorsqu'une cybermenace est détectée. Elle fait tout cela de manière autonome - tout en fonctionnant à chaud - sans aucune intervention humaine et sans aucun temps d'arrêt. Aucune autre infrastructure cloud ne fournit quoi que ce soit de comparable ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close