La BnF négocie finalement avec Google pour la numérisation de ses ouvrages

Changement radical de stratégie en vue pour la Bibliothèque nationale de France (BnF) en matière de numérisation des œuvres.

Changement radical de stratégie en vue pour la Bibliothèque nationale de France (BnF) en matière de numérisation des œuvres. Devant l’ampleur du coût (de 0,12 à 0,74 centimes d’euros par page), la BnF s’apprête à faire volte-face et – après avoir vilipendé la tentative de mainmise du moteur californien sur la culture mondiale – serait en train de négocier avec Google pour numériser ses ouvrages. C’est La Tribune qui dévoile le pot au rose. Denis Bruckmann, directeur général adjoint et directeur des collections de la BNF, déclarant au quotidien économique que « les négociations avec Google pourraient aboutir d'ici à quelques mois ».

Depuis le lancement de l’opération Google Books en 2004, le moteur de recherche a signé 29 partenariats avec de grandes bibliothèques dans le monde dont celle de Lyon, première en France à faire appel au Californien. Par ailleurs, selon La Tribune, 25 000 éditeurs professionnels ou universitaires ont également rallié Google.

Le moteur de recherche revendique désormais plus de 10 millions d’ouvrages numérisés et pourrait bien, dans les prochaines années, proposer son service en mode payant.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close