Résultats : France Télécom résiste bien… surtout en France

La France méconnaît la crise, du moins pour France Télécom qui voit son chiffre d’affaires dans l’Hexagone (46% de son activité) augmenter de 1,2% à 11,84 milliards d’euros sur le premier semestre.

La France méconnaît la crise, du moins pour France Télécom qui voit son chiffre d’affaires dans l’Hexagone (46% de son activité) augmenter de 1,2% à 11,84 milliards d’euros sur le premier semestre. Sur l’ensemble de son périmètre, l’opérateur historique voit toutefois son chiffre d’affaires reculer de 3,2% sur six mois à 25,5 milliards d’euros. De son côté, le bénéfice net recule de 4,3% à 2,6 milliards d’euros.
Selon France Télécom le deuxième trimestre a été plus dur (activité en recul de 3,8%) que le premier (-2,6%). L’opérateur demeure largement omnipotent en France, notamment sur l’accès Internet où, avec 8,6 millions d’abonnés à l’ADSL, Orange contrôle près de la moitié du marché.
A l’international, la situation est plus compliquée et le chiffre d’affaire recule de 15,5% au Royaume-Uni, de 4,8% en Espagne et de 26,7% en Pologne. L'opérateur évoque, pour expliquer ces reculs, les baisses de tarifs imposées par les régulateurs nationaux et surtout la crise économique, particulièrement forte en Espagne et en Europe de l'Est.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close