Baisse des prix des prestations : l'ultimatum de Shell

Selon le site Contractor UK, Royal Dutch Shell a lancé un ultimatum à ses sous-traitants : soit ils acceptent une baisse de leurs tarifs journaliers de 12 %, soit leurs contrats avec le grand compte prendra fin.

Selon le site Contractor UK, Royal Dutch Shell a lancé un ultimatum à ses sous-traitants : soit ils acceptent une baisse de leurs tarifs journaliers de 12 %, soit leurs contrats avec le grand compte prendra fin. Cet ultimatum n'est que le dernier en date d'une série déjà longue en Grande-Bretagne. Capgemini avait ainsi imposé 15 % de baisse à ses sous-traitants dans le cadre de son contrat Aspire (signé avec l’administration fiscale britannique, pour le montant colossal de 2,8 Mds£ sur 10 ans). De même, en mars, The Register révélait qu'IBM avait demandé une baisse de 10 % des tarifs de 300 sous-traitants anglais. Pour Brice Thébaud, analyste chez Aurel BGC, "cette tendance qui touchait en premier lieu les secteurs les plus en difficulté commence désormais à devenir une norme dans la plupart des industries". Cette attente des grands comptes constitue un accélérateur pour les délocalisations offshore, vues par les SSII comme un moyen de préserver leurs marges.

En complément :

Pour Gartner, le prix des services externalisés va baisser de 5 à 20 %

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close