Espionnage économique : 10 % des actions passent par l'informatique

Selon une note de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) révélée ce matin par la Tribune, près de 3 000 entreprises françaises ont été victimes d'actions d'ingérence économique entre début 2006 et fin 2008. A 71 %, il s'agit d'entreprises de moins de 500 personnes.

Selon une note de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) révélée ce matin par la Tribune, près de 3 000 entreprises françaises ont été victimes d'actions d'ingérence économique entre début 2006 et fin 2008. A 71 %, il s'agit d'entreprises de moins de 500 personnes. Au total, le service a recensé 4 765 aggressions.

La note blanche de la DCRI relève que plus de 10 % de ces agressions exploitent l'informatique. Le risque IT est toutefois largement devancé par les attaques exploitant l'arme financière (comme la prise de contrôle ou les retards de paiement), qui compte pour 33 % environ du total, et par celles émanant de "visiteurs autorisés et intrusions consenties" (près de 17 %).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close