Big Data : le concept de mieux en mieux compris, les projets en production à la hausse

Une étude réalisée sur les utilisateurs Jaspersoft montrent des entreprises de plus en plus réceptives au Big Data.

Non seulement les entreprises comprennent mieux le Big Data , mais elles commencent également à structurer leur usage. C’est une des conclusions que l’on pourrait tirer de deux études publiées séparément en ce début 2014, l’une réalisée par JasperSoft auprès de sa communauté d’utilisateurs - très aguerris à la problématique Big Data et à leur usage dans l’analytique notamment - , et l’autre émanant du très populaire cabinet d’analystes Gartner. Le Big Data sort quelque peu de l’ombre pour prendre forme dans des projets concrets, faut-il ainsi comprendre.

Ainsi, si l’on en croit les chiffres récupérés auprès de la communauté Jaspersoft (1 600 utilisateurs dont 60% de développeurs), la compréhension du phénomène Big Data, et de ses implications sur le modèle économique, se seraient nettement améliorés l’année dernière, déclenchant, par effet direct, la mise en place de réels projets financés par les entreprises - et donc supportés par le management. Rangeant ainsi le Big Data aux côtés des technologies plus matures, capables d’attirer l’attention des DSI, pour la production - et non plus uniquement pour de simples prototypes.

Ainsi, note Jaspersoft, sur la totalité des répondants à l’étude, 36% affirment bénéficier « d’une initiative Big Data financée ». Ils n’étaient que 17% il y a 17 mois. Autre signe d’avancée notable du concept dans les entreprises, elles ne sont plus que 27% à citer l‘incompréhension comme frein au déploiement de projets Big Data, soit une baisse de 49% depuis la précédent étude, rapporte encore l’éditeur spécialisé dans le décisionnel. Elles ne sont d’ailleurs que 20% à ne pas entrevoir de cas d’usage concrets des donnés issues des Big Data - contre 56% en août 2012.

Hausse de l’engagement dans les projets

Mieux encore, sur les 56% des répondants ayant initié un projet lié au Big Data, 32% sont en phase de développement et de déploiement, alors que 23% parlent encore de « phase de planification ».  Au total, sur la totalité des utilisateurs Jaspersoft ayant répondu, il apparait encore que 42% n’ont abordé le concept du Big Data que lors d’expérimentation ou de recherche, souligne toutefois l’étude, sous-entendant qu’il reste encore du chemin à parcourir, tout en pointant un mieux certain.

Autre indicateur clé de cette étude : à 48%, c’est analyse de la clientèle qui truste actuellement les cas d’usages des Big Data chez la communauté des utilisateurs JasperSoft. Pour 45%, il s’agit de l’analyse d’expérience. Puis suivent des usages très portés sur la sécurité et la protection de l’entreprises : 37% des usages portent sur l’analyse des risques, 30% des menaces et 28 % de la conformité. Quelque 22% citent également l’analyse des fraudes. Pour 26%, le Big Data trouve son utilisation dans l’optimisation de campagnes et 23% dans le câblage localisé.

Et en France, les entreprises seraient tout aussi réceptives, nous confirme Georges Carbonnel, Responsable Grands Comptes chez Jaspersoft, dans un email envoyé à la rédaction. « Nous voyons de plus en plus d’intérêt pour le Big Data et de plus en plus de projets en France. La tendance est extrêmement similaire à celle des Etats-Unis. Les nouvelles technologies Big Data les plus utilisées sont MongoDB et Hadoop. Un fort pourcentage de ces projets tourne autour de la relation client et la capture et l’analyse d’informations nouvelles notamment en provenance du web et des réseaux sociaux », indique-t-il. Plus globalement, il note « un intérêt de plus en plus poussé dans des domaines de plus en plus variés (de l’e-Commerce à l’Industrie en passant par le high tech) ». Un début de maturité en somme.

Le Chief Data Officer progresse dans les entreprises

Il est ainsi ainsi logique que les entreprises réfléchissent à structurer concrètement le phénomène et commencent très concrètement à recruter des spécialistes de la donnée. Si la pénurie de profils liés aux technologies Big Data revient sur les lèvres de tous les observateurs du secteur, Gartner a de son côté recensé plus de 100 Chief Data Officer (CDO - un responsable des données) dans des entreprises mondiales, et plus particulièrement dans le secteur des banques, des assurances et dans le secteur public. Le cabinet a également constaté les premiers recrutements significatifs dans le secteur de la publicité en 2013. Signe d’une démarche qui se propage. D’ailleurs, en 2015, prévoit Gartner, quelque 25% des grandes entreprises dans le monde auront recruter des CDO.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close