SCO Group échappe provisoirement à la liquidation

SCO Group, rendu exsangue par sa vaine croisade judiciaire contre IBM et Novell au sujet de Linux, dont il assure qu’il viole sa propriété intellectuelle relative à Unix, a été sauvé de la liquidation en dernière minute.

SCO Group, rendu exsangue par sa vaine croisade judiciaire contre IBM et Novell au sujet de Linux, dont il assure qu’il viole sa propriété intellectuelle relative à Unix, a été sauvé de la liquidation en dernière minute.

Alors qu'il devait comparaitre pour sa procédure de mise en liquidation lundi 15 juin, Darl McBride, le patron de SCO Group, a annoncé un plan de cession de l'ensemble de ses actifs Unix à un groupe d’investisseurs, Gulf Capital Partners LLC, mené par Stephen Norris.

Dans le cadre de cette transaction, SCO Group conserverait ses produits de développement d'applications mobiles, comme le SCO Mobile Server, mais cèderait à la nouvelle société les produits tels qu'OpenServer, Unixware et SCO Office Server.

SCO Group continuerait à être dirigé par Darl McBride, tandis que la plupart des 62 salariés de la firme suivraient Jeff Hunsacker, le président, au sein de la nouvelle société. SCO Group poursuivrait les actions en justice en cours contre Novell et IBM. Le juge en charge du dossier devrait se pencher sur ce plan de dernière minute soumis par SCO le 16 ou le 27 juillet.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close