profit_image - stock.adobe.com

Transition cloud : UBS veut faire de GitLab sa plateforme DevOps

GitLab a annoncé un partenariat stratégique avec UBS. Le spécialiste des services financiers veut accélérer le développement de ses applications dans le cloud en réunissant ses développeurs sur une même plateforme de gestion de versions de code et CI/CD.

GitLab n’intéresse pas seulement les ESN comme Sopra Steria. La société suisse de services financiers UBS a annoncé lors de la conférence virtuelle GitLab Virtual Commit un partenariat stratégique avec le concurrent de GitHub.

Suite de l'article ci-dessous

Ce partenariat « pluri-annuel » (les deux acteurs sont discrets à ce sujet) vise à faciliter la mise en place d’une stratégie afin d’accélérer l’ensemble des cycles de développement, de test et d’automatisation des déploiements d’applications.

Rationaliser les pratiques DevOps au sein d’UBS

Si le groupe est coutumier des pratiques DevOps (si l’on en croit Jelena Laketić, Service & Product Manager chez UBS), cela fait véritablement depuis trois ans qu’il a entamé sa migration vers le cloud. UBS a signé en 2018 un contrat d’envergure avec Microsoft Azure après que le géant du cloud ait annoncé l’ouverture de deux régions cloud en Suisse (Genève et Zurich). Pour rappel, le groupe exploitait alors 25 centres de données pour ses 50 bureaux dans le monde.

Un bon moyen de comprendre l’outillage à la disposition des développeurs d’UBS est de consulter les offres d’emploi éditées par le groupe. En quelques minutes, l’on constate que les développeurs situés à Londres ou à Singapour n’utilisent pas les mêmes outils, déposent du code sur Gitlab et GitHub (un project manager indique sur sa page Linkedin avoir favorisé le commit de 130 applications sur GitHub) ainsi que sur des serveurs Apache SVN suivant les projets, et des outils d’automatisation différents comme Apache Maven ou Azure Automation.

Si le contrat avec GitLab n’intime pas à priori la décommission de ces logiciels, UBS cherche en tout cas à gagner un temps précieux dans sa pratique du développement cloud. « UBS prévoit à minima de doubler la vitesse de l'ingénierie logicielle d'ici la fin 2021 » peut-on lire dans un communiqué de presse. Pour cela, le groupe semble vouloir utiliser l’ensemble des fonctionnalités fournies par GitLab et déployer une seule plateforme DevOps à l’échelle du groupe, nommé DevCloud.

Accélérer les développements dans le cloud

« [Les méthodologies] Agile et DevOps, en conjonction avec notre cheminement vers le cloud, sont le moyen d'offrir une ingénierie logicielle encore plus dynamique, de meilleure qualité et plus efficace. C'est l'essence même de notre DevCloud, que nous voulons être la meilleure expérience pour les développeurs sur le marché », vante Mike Dargan, DSI du groupe UBS dans le communiqué de presse.

De son côté, l’éditeur CI/CD veut faire entendre qu’il a convaincu UBS avec son approche DevSecOps, aspect qu’il a particulièrement mis en avant lors du GitLab Commit. « GitLab se distingue par la sécurité intégrée à chaque étape du cycle de développement. Cette approche inégalée de DevSecOps permet à GitLab de se démarquer car les clients peuvent développer plus rapidement et en toute sécurité en même temps », assure Michael McBride, directeur des opérations chez GitLab. Par ailleurs, l’éditeur met avant son écosystème composé de 175 partenaires afin de faciliter les intégrations avec les services de ServiceNow, Red Hat, VMware ou Figma.

Le groupe bancaire met également en avant sa volonté de réduire les coûts des opérations IT via l’automatisation « complète » des déploiements applicatifs.

Gitlab et UBS n’étaient pas des inconnus l’un pour l’autre. Les deux entreprises sont membres de la fondation FINOS ou Fintech Open Source Foundation. Ils veulent renforcer leur collaboration pour favoriser le développement et l’adoption d’outils financiers et des frameworks de sécurité. FINOS veut établir des standards applicables par l’ensemble des acteurs bancaires et de la finance.

Pour approfondir sur DevOps et Agilité

Close