GFI : le parachute doré de l'ex-Pdg n'a fait que survoler l'AG

Les actionnaires de GFI n'ont pas pu se prononcer sur le versement de la prime de départ de Jacques Tordjman, le Pdg de GFI qui a quitté officiellement toute fonction opérationnelle au sein du groupe au cours de l'Assemblée Générale.

Les actionnaires de GFI n'ont pas pu se prononcer sur le versement de la prime de départ de Jacques Tordjman, le Pdg de GFI qui a quitté officiellement toute fonction opérationnelle au sein du groupe au cours de l'Assemblée Générale. Laquelle se tenait ce mercredi 20 mai matin. Le montant et le versement de ce parachute doré resteront à la discrétion du conseil d'administration de la SSII.

La résolution (n°7) portant sur ce point a été retirée à la dernière minute de l'ordre du jour. Par voie de communiqué publié hier - à quelques heures de l'AG donc -, la société a fait savoir que ces questions "relevaient de la compétence du conseil d’administration dans le cadre de ses attributions normales".

La version initiale de l'ordre du jour de l'AG prévoyait que Jacques Tordjman percevrait au 31 mai une "somme équivalente à deux années de rémunération fixe et variable, sur la base de 2008". Soit 1,36 million d'euros. Dans un contexte d'actionnaires volontiers frondeurs sur la rémunération des dirigeants, la société a préféré ne pas soumettre cette résolution au vote.

Pour approfondir sur Rémunération

- ANNONCES GOOGLE

Close