Résultats : la marge de GFI recule, Jacques Tordjman s'efface

Après avoir annoncé son niveau d'activité début février (768,1 millions d'euros en 2008, soit 11,6 % de croissance, mais essentiellement assurée par des rachats), GFI publie ses résultats audités.

Après avoir annoncé son niveau d'activité début février (768,1 millions d'euros en 2008, soit 11,6 % de croissance, mais essentiellement assurée par des rachats), GFI publie ses résultats audités. Dans une année 2008 qui restera un bon crû pour les SSII, la société voit sa marge brute se tasser significativement : elle passe de 6,5 % à 5,8 %. Le résultat net reste lui quasi inchangé, à 14,3 millions d'euros.

Comme l'a déjà indiqué le groupe, les activités en France ont souffert au second semestre 2008, contraignant la SSII à prendre des mesures d'économies. Au cours des trois derniers mois de l'année, le taux d'activité a ainsi chuté de 1,5 %, indique GFI dans un communiqué. Sur l'année, la marge brute dans l'Hexagone atteint 6,3 %.

Par communiqué, la SSII indique également que le Pdg et fondateur de GFI, Jacques Tordjman, a décidé de s'effacer laissant la direction de la société à l'actuel directeur général délégué, Vincent Rouaix. S'il abandonne dès aujourd'hui la direction opérationnelle de GFI, Jacques Tordjman demeure président du conseil d'administration jusqu'à l'assemblée générale du 20 mai, où la nomination de Vincent Rouaix au poste de Pdg sera soumis au vote des actionnaires.

Pour approfondir sur SSII

- ANNONCES GOOGLE

Close