Antitrust : Bruxelles condamne Intel à plus d'un milliard d'euros d'amende

La Commission européenne vient de condamner Intel à verser une amende de 1,06 milliard d'euros pour abus de position dominante sur le marché des processeurs x86 en Europe, a confirmé Bruxelles dans un communiqué. L'exécutif européen explique que le n°1 des fondeurs a « accordé des remises intégralement ou partiellement occultes aux fabricants d'ordinateurs à la condition qu'ils lui achètent la totalité ou la quasi-totalité des processeurs x86 dont ils avaient besoin »  et  « a effectué des paiements directs en faveur des fabricants d'ordinateurs dans le but d'arrêter ou de retarder le lancement de produits spécifiques contenant des processeurs x86 de concurrents et de limiter les circuits de vente utilisés pour ces produits ». Deux pratiques, jugées illégales par Bruxelles, qui ont permis à Intel d'occuper une position dominante sur le marché d'octobre 2002 à décembre 2007. La Commission ordonne également à Intel de cesser ces pratiques illégales, qui selon elle ont encore cours.

La Commission européenne vient de condamner Intel à verser une amende de 1,06 milliard d'euros pour abus de position dominante sur le marché des processeurs x86 en Europe, a confirmé Bruxelles dans un communiqué.

L'exécutif européen explique que le n°1 des fondeurs a « accordé des remises intégralement ou partiellement occultes aux fabricants d'ordinateurs à la condition qu'ils lui achètent la totalité ou la quasi-totalité des processeurs x86 dont ils avaient besoin »  et  « a effectué des paiements directs en faveur des fabricants d'ordinateurs dans le but d'arrêter ou de retarder le lancement de produits spécifiques contenant des processeurs x86 de concurrents et de limiter les circuits de vente utilisés pour ces produits ». Deux pratiques, jugées illégales par Bruxelles, qui ont permis à Intel d'occuper une position dominante sur le marché d'octobre 2002 à décembre 2007. La Commission ordonne également à Intel de cesser ces pratiques illégales, qui selon elle ont encore cours.

« Intel a causé du tort à des millions de consommateurs européens en cherchant délibérément à exclure les concurrents du marché des puces informatiques pendant des années. Une infraction aussi grave et d'une telle durée aux règles antitrust de l'UE ne peut être tolérée », a expliqué Neelie Kroes, commissaire européenne chargée de la concurrence, dans ce même communiqué.

Ce verdict tombe après des plaintes successives d'AMD en 2000, 2003 et 2006.

Plus d'informations à suivre.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close