Google poursuivi pour usage illégal de la marque Android

Android Data Corporation – éditeur américain de solutions de commerce électronique – a décidé de poursuivre Google par l’intermédiaire de son fondateur, Eric Specht.

Android Data Corporation – éditeur américain de solutions de commerce électronique – a décidé de poursuivre Google par l’intermédiaire de son fondateur, Eric Specht. Ce dernier réclame 94 millions de dollars au moteur de recherche qui utilise le nom d’Android pour promouvoir son OS léger, appelé à investir prochainement smartphones et autres netbooks. Google a déposé la marque en 2007… mais sa requête s’est vue rejetée par l’organisme américain en charge des brevets (US Patent and Trademark Office) sans que le Californien ne mette fin à l’utilisation de l'appellation. La Justice devra trancher à moins que Google ne souhaite transiger. L’affaire semble d’autant plus compliquée que Eric Specht aurait saisi une juridiction de Chicago et attaquerait non seulement Google mais également l'Open Handset Alliance et une cinquantaine de sociétés proposant des développements sous Android et utilisant la marque.

Il y a quelques années, Vivendi – alors en pleine stratégie Internet – avait connu en France la même mésaventure. Au moment de lancer son ruineux portail Vizzavi – disparu depuis -, Vivendi avait dû négocier l’utilisation de la marque avec le propriétaire d’un cybercafé du XVIIIème arrondissement de Paris et débourser plus de 3 millions d’euros.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close