Résultats : Atos en léger recul d’activité voit sa notation dégradée

La période d’observation initiée par l’arrivée de Thierry Breton à la tête du groupe semble bien terminée pour Atos Origin.

La période d’observation initiée par l’arrivée de Thierry Breton à la tête du groupe semble bien terminée pour Atos Origin. La SSII vient de voir sa recommandation d’achat d’action ramenée de "Neutre" à "Sous-pondérer" par HSBC. Le cabinet de notation estime que le cours est à son maximum avec une valorisation du titre supérieure de 25% aux autres SSII. Autre critique des analystes de HSBC : Atos-Origin se montre trop optimiste sur la réalité de son exercice 2009 en anticipant un recul de seulement 2% de son CA à taux de change constant. Selon HSBC, la dégradation de l’économie devrait se poursuivre au moins jusqu’à la fin 2009.


Pour son 1er trimestre fiscal, Atos a généré un chiffre d’affaires de 1,294 milliard d’euros, en léger recul de 0,6% à périmètre et taux de change constant. C’est la petite activité conseil (72 M€ de CA) qui recule le plus nettement (-15,2%) tandis que l’activité intégration et systèmes marque le pas (501 M€, en recul de 6,2%) et est un peu compensée par la bonne santé de l’infogérance (721 M€, +5,5%).
Au niveau géographique, Les Pays-Bas – d’où est originaire Origin – les petits pays EMEA et la zone Asie-pacifique voient leur activité chuter tandis que la France (+1,9% à 395 M€), le Royaume-Uni (+8% à 211 M€) et - dans une moindre mesure - l’Allemagne (+0,2% à 155 M€) résistent à la crise.

Pour approfondir sur Infogérance d’exploitation

- ANNONCES GOOGLE

Close