Oracle rachète Sun pour 7,4 Md$

Alors que l’éventualité d’un rachat de Sun par IBM a alimenté les rumeurs pendant les dernières semaines, c’est finalement Oracle qui s’offre le créateur de Java.

Alors que l’éventualité d’un rachat de Sun par IBM a alimenté les rumeurs pendant les dernières semaines, c’est finalement Oracle qui s’offre le créateur de Java. Cette technologie constitue d’ailleurs l’une des principales motivations pour cette opération : dans un communiqué, Oracle indique ainsi s’intéresser tout particulièrement à Java, mais aussi à Solaris, l’Unix de Sun ; l’acquéreur rappelle ainsi que son middleware Fusion est basé sur Java et que Solaris se distingue comme « plateforme leader pour les bases de données Oracle ».

Dans les deux cas, Oracle insiste sur les perspectives d’optimisation pour ses applications tout en indiquant vouloir jouer des synergies entre matériels et logiciels pour offrir des solutions plus simples à déployer et moins coûteuses pour ses clients. Aux termes de l’accord, Oracle paiera 9,5 $ par action Sun, valorisant l’entreprise à 7,4 Md$. L’acquisition doit être finalisée dans le courant de l’été.

En savoir plus :

Avec Sun, Oracle change encore de dimension

Oracle/Sun : L'open source, vigilant, craint quelques dégâts

Un rachat tout en questions

10 000 postes pourraient être supprimés

De la tristesse, des doutes et du soulagement. Revue de presse

Episode 40 de la stratégie de croissance externe de Larry Ellison

Les dirigeants des deux firmes détaillent les raisons du rachat

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close