L’Europe veut imposer au Royaume-Uni la directive sur les données personnelles

L’Union Européenne vient de déposer un recours contre le Royaume-Uni, accusé de ne pas suivre les directives communautaires en matière de protection des données personnelles.

L’Union Européenne vient de déposer un recours contre le Royaume-Uni, accusé de ne pas suivre les directives communautaires en matière de protection des données personnelles. En cause, un éditeur britannique d’outil de tracking publicitaire – Phorm – qui permet de surveiller la manière dont les utilisateurs utilisent Internet. Ce dernier a été testé par BT en 2006 et 2007 sans que l’opérateur en avertisse les utilisateurs. L’Union reproche au gouvernement de ne pas avoir sévi contre son opérateur historique, comme l'impose le droit communautaire.

Les autorités britanniques ont deux mois pour faire amende honorable et intégrer dans leur corpus législatif l’ensemble des directives concernant les données personnelles. S’il n’obtempère pas, le Royaume-Uni sera conduit devant la Cour européenne et recevra une astreinte journalière.

Au-delà de l'existence des outils de tracking comportementaliste, l’Europe dénonce surtout le manque d’information autour de leurs usages. Le régulateur européen réfléchit également au renforcement des règles concernant les réseaux sociaux et pourrait imposer à Facebook et autre Myspace de masquer les profils des mineurs, afin qu’ils ne remontent pas dans les moteurs de recherche.

Pour approfondir sur Outils collaboratifs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close