Sécurité : Entrust se vend au fonds Thomas Bravo

Entrust, spécialiste du cryptage, de l’authentification et de la détection de fraude, vient de se faire racheter par le fonds d’investissements californien Thomas Bravo pour 114 millions de dollars.

Entrust, spécialiste du cryptage, de l’authentification et de la détection de fraude, vient de se faire racheter par le fonds d’investissements californien Thomas Bravo pour 114 millions de dollars. L’éditeur s’est développé en quelques années par croissance externe. Il est profitable, porté par les vents favorables qui soufflent sur le segment de la sécurité. Il revendique 16 000 entreprises clientes dans une soixantaine de pays et emploie 400 salariés. Historiquement, Entrust – créé en 1994 - était la division cryptage et sécurité de Nortel, l'équipementier canadien aujourd'hui en plein démantèlement après sa faillite. La société était devenue indépendante en 1998.

Thomas Bravo et le conseil d’administration d’Entrust se donnent 18 mois pour réorienter la stratégie de l’éditeur. Idéalement, il s’agirait de se vendre à un plus gros poisson de l’IT en tant que division sécurité. Autre alternative possible : l’introduction en bourse, à condition que l’environnement soit plus favorable.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close