Nokia Siemens Networks lorgne sur la téléphonie mobile de Nortel

Le démantèlement de Nortel, qui s'est placé sous la protection de la loi sur les faillites, progresse. Nokia Siemens Networks se porte acquéreur des activités de téléphonie mobile du Canadien ; une façonde renforcer notamment sa présence auprès des opérateurs américains. Avaya et Siemens Enterprise Communications se montrent eux intéressés par la reprise de l'activité entreprises de Nortel.

nortel nsnSelon le Wall Street Journal, Nokia Siemens Networks (NSN) aurait fait une proposition de rachat des activités réseaux d'opérateurs du Canadien Nortel Networks, actuellement sous la protection de la loi sur les faillites canadiennes. Comme nous l'indiquions déjà dans un article du 13 mars dernier, NSN s'intéresserait notamment aux activités nord-américaines de téléphonie mobile de l'équipementier canadien et particulièrement à ses activités CDMA (Code Division Multiple Access), qui lui permettraient de renforcer sa position auprès de certains opérateurs mobiles américains comme Verizon Wireless. 

NSN serait aussi intéressé par le savoir-faire de Nortel en matière de LTE (Long Term Evolution, réseau mobile de quatrième génération). Notons que si Verizon n'a pas retenu Nortel pour son réseau LTE, l'équipementier affirme avoir terminé 3ème de l'appel d'offres derrière Alcatel et Ericsson, les deux fournisseurs retenus. NSN, de son côté, a été choisi comme l'un des deux fournisseurs de plates-formes de services IMS (IP Multimedia Subsystem, plates-formes de services de nouvelle génération). L'acquisition de la téléphonie mobile de Nortel par NSN pourrait donc permettre à ce dernier de renforcer ses liens avec Verizon et, qui sait, d'espérer une part du gâteau LTE de l'opérateur américain dans une seconde phase. Elle pourrait aussi doper les chances de NSN sur le marché du LTE dans les prochains grands appels d'offres, notamment ceux du principal partenaire de Verizon, Vodafone. 

L'activité réseaux d'opérateurs de Nortel pèse environ 4,8 Md$ (hors les activités optiques, logées dans une division séparée) et elle viendrait doper sensiblement la puissance de NSN sur le secteur. L'équipement germano-finlandais a ainsi réalisé un CA de 15,3 Md€ en 2008.

Avaya et Siemens candidats à la reprise des activités entreprises

Toujours au chapitre démantèlement, le Wall Street journal indique qu'Avaya (contrôlé par les fonds Texas Pacific Group et Silver Lake) et Siemens Enterprise Communications (contrôlé à majorité par le fonds d'investissement Gores Group et de façon minoritaire par Siemens) auraient fait des offres de rachat de l'activité entreprises de Nortel (2,4 Md$ de CA). Cette dernière fournit notamment des équipements de commutation Ethernet, des solutions Wi-Fi avancées ainsi que des systèmes de téléphonie sur IP et des solutions de communications unifiées.

Une acquisition par Avaya permettrait à ce dernier de conforter ses positions sur le marché de la ToIP d'entreprise. Et de s'arroger une position dominante sur le marché américain de la ToIP, devant Cisco. Tandis qu'un rachat par Siemens permettrait au constructeur de s'installer sur le podium des leaders mondiaux du secteur.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close