Restructuration : Alcatel-Lucent convoqué par Arnaud Montebourg

Après le secteur automobile, c’est à l’industrie des réseaux et télécoms d’inquiéter le gouvernement.

Après le secteur automobile, c’est à l’industrie des réseaux et télécoms d’inquiéter le gouvernement. Pressentie depuis le mois de juillet et depuis l’annonce par son patron Philippe Camus d’une restructuration portant sur 5000 postes dans le monde, la rencontre entre la direction d’Alcatel-Lucent et Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, doit avoir lieu jeudi 6 septembre selon nos confrères du Figaro.fr. L’équipementier français, qui peine depuis plusieurs années et a déjà vu ses effectifs diminuer fortement après plusieurs cures de réduction des coûts, a annoncé vouloir supprimer 5 000 nouveaux postes sur les 76 000 que compte la société, dont désormais une importante partie en Chine.

La rencontre aura lieu en présence de Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, de l'Innovation et de l'Economie numérique.

En juillet, Alcatel-Lucent avait annoncé pour son deuxième trimestre une perte de 254 millions d’euros et une perte d’exploitation ajustée de 31 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 3,545 milliards d’euros, en baisse de 7,1% par rapport à l’an dernier. La marge brute a tout de même atteint 31,7% des revenus sur la période contre 34,9% au deuxième trimestre 2011 et 30,3% au premier trimestre 2012.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close