Anne Lauvergeon prend la tête de la commission Innovation 2030

L'ancienne présidente d'Areva, Anne Lauvergeon, a été nommée à la tête de la commission "Innovation 2030" par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

L'ancienne présidente d'Areva, Anne Lauvergeon, a été nommée à la tête de la commission "Innovation 2030" par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Cette commission, dont les membres (industriels, scientifiques et représentants de la société civile) doivent être prochainement nommés, sera chargée d'identifier "les secteurs et les technologies où la France est susceptible d’occuper des positions de leader à l'horizon 2030, en privilégiant les activités qui répondront aux besoins de la société de demain et créeront la plus grande valeur et le plus d'emplois sur notre territoire", explique le ministère du Redressement productif sous l'égide duquel est placée la commission. Les travaux de cette dernière doivent aussi venir alimenter les réflexions du futur Commissariat général à la stratégie et à la prospective. 

Sur chaque segment sélectionné, le gouvernement prévoit de lancer un concours d'innovation ouvert aux entreprises de toute taille et de toute nationalité, pour peu qu'elles prévoient de développer leurs projets dans l'Hexagone. Et de consacrer 150 M€ issus des Investissements d'avenir afin d'amorcer ces projets et d'attirer des capitaux privés. 

"Big Data : un effet de levier immense" 

Dans un récent entretien aux Echos, Fleur Pellerin, ministre déléguée à l’Economie numérique, explique que l'action du gouvernement vise à redéployer les Investissements d'avenir vers "des secteurs prioritaires", comme le Cloud, la sécurité informatique, le Big Data ou les objets connectés. Le Big Data "va servir à améliorer notre compétitivité partout, dans l'administration ou encore dans la consommation d'énergie. L'effet de levier de l'innovation sur la société est immense", explique la ministre dans cet entretien. Vendredi dernier, le gouvernement a dévoilé un investissement de quelque 11,5 millions d’euros pour soutenir 7 projets Big Data, toujours dans le cadre des Investissements d’avenir. Rappelons que le gouvernement semble déterminé à aller plus loin dans ce domaine, avec la création d'une véritable filière Big Data dans le cadre du futur quartier numérique de la capitale. 

Dans la lignée du rapport Gallois, le gouvernement vient également de recevoir un rapport, écrit par Jean-Luc Beylat, président d'Alcatel-Lucent Bell Labs France et président du pôle de compétitivité Systematic Paris-Région, et Pierre Tambourin, directeur de recherche à l'Inserm et directeur général de Genopole à Evry, qui formule 19 recommandations pour développer la culture de l'innovation en France.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close