Résultats : Ikoula table sur une croissance de 15% et vise l’international

Face à des mastodontes du secteur et à un contexte macro-économique difficile, le petit Ikoula résiste à la crise.

Face à des mastodontes du secteur et à un contexte macro-économique difficile, le petit Ikoula résiste à la crise. Cet hébergeur français - et l’un des acteurs français à avoir initié une offre de cloud public, face à celle de géants comme Orange ou SFR, et ce sans le financement de l’Etat - a terminé son exercice 2011 / 2012 sur un chiffre d’affaires en progression de 13,39%, à 5,9 millions d’euros. Des résultats que la société qualifie de «conformes à ses attentes».

Et optimiste, la société, dont le datacenter est basé à Reims, compte bien poursuivre sa croissance sur l’exercice 2012 / 2013, tablant sur une progression de 15 % de ses activités. Cette croissance, indique Ikoula dans un communiqué, sera notamment alimentée par une volonté de s’étendre à l’international, et surtout en Europe. Pour mettre en musique cette stratégie, le société compte se lancer dans un plan de recrutement de «45 à 60 employés d'ici fin 2012». Des directeurs de support technique, marketing et commerciaux seront recrutés dans chacun des pays ciblés.

Ikoula met notamment en avant son dynamisme sur le segment du Cloud Computing, rappelant son offre de VM à 1 euro - basée sur le technologie Hyper-V de Microsoft - qui lui a valu le trophée de « La Meilleure Solution Cloud sous Hyper-V 2010 ». Ikoula revendique quelque 8000 machines virtuelles hébergées dans son datacenter à Reims (qui s’étend sur 1 750m²).

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close