Développement : avec Wakanda, 4D revient par la porte de l’Open Source

L’éditeur historique d’outils de développement 4D revient officiellement sur le devant de la scène en annonçant la version finalisée de Wakanda, Cette plate-forme de développement d’applications Web et mobiles, qui repose à 100% sur le langage Javascript devrait ainsi positionner le groupe sur les terres de l’Open Source.

L’éditeur historique d’outils de développement 4D revient officiellement sur le devant de la scène en annonçant la version finalisée de Wakanda, Cette plate-forme de développement d’applications Web et mobiles, qui repose à 100% sur le langage Javascript devrait ainsi positionner le groupe sur les terres de l’Open Source. Un nouveau modèle pour 4D, tant économique, stratégique que d’ingénierie, qui jusqu’alors était cantonné au propriétaire, comme nous l’avait indiqué son Pdg Luc Hollande.

Wakanda vise ainsi à dé-complexifier le développement d’applications en proposant une plate-forme de bout en bout et en s’adossant à un langage très populaire (côté client et de plus en plus côté serveur) chez les développeurs. Elle renferme une base de données NoSQL de type objet, un serveur HTTP incluant des APIs Server-Side JavaScript (SSJS) et REST, un atelier de développement graphique et un framework client incluant des widgets HTML. Le tout soutenu par une architecture orientée modèle (MDA). Trois briques composent la plate-forme : Wakanda Studio, Wakanda Server et Wakanda Framework.

4D entend rendre disponible Wakanda en deux versions : l’une dite communautaire et gratuite en Open Source (baptisée Scout) et l’autre commerciale (Warrior) qui sera associée à une offre de support (29 euros par développeur).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close