IBM voit Watson dans la santé, la finance et l'administration

Depuis qu’il a gagné le jeu Jeopardy l’an dernier, le supercalculateur Watson d’IBM a montré son habilité à jongler avec des masses de données non structurées.

Depuis qu’il a gagné le jeu Jeopardy l’an dernier, le supercalculateur Watson d’IBM a montré son habilité à jongler avec des masses de données non structurées. Mais jusqu’à présent, les exemples concrets d’applications commerciales étaient peu nombreux.

Lors de la présentation GigaOM, IBM a levé le voile sur certains marchés de Watson. Ceux-ci se concentrent dans trois secteurs : l’administration, la santé (avec un premier accord avec le Memorial Sloan Ketting Hospital de New York pour le traitement du cancer) et le monde de la finance. Dan Cerutti, vice-président en charge de la commercialisation de Watson a également indiqué que le business model de Watson ne sera pas totalement similaire à celui du Saas classique. IBM pourrait envisager un paiement à la commission, en prenant un pourcentage des gains générés par Watson pour ses clients.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close