Bruxelles propose de créer un centre européen contre la cybercriminalité

C’est officiel.

C’est officiel. Comme l’indiquaient déjà hier certaines sources, Bruxelles vient de proposer la création d’un centre européen de lutte contre la cybercriminalité. Dans un communiqué, la Commission européenne indique vouloir ainsi «contribuer à la protection des entreprises et des citoyens européens contre [les] menaces informatiques grandissantes.» Ce centre devrait être rattaché à Europol, l’Office européen de police. On a presque là l’impression de voir se réaliser les voeux de Timothy Boerner, spécialiste de la recherche criminelle travaillant pour le US Secret Service, et qui appelait, lors du Forum International de la Cybercriminalité de 2009 à la création «d’une sorte de Cyberpol

Le centre annoncé par Bruxelles devra «constituer le point focal européen de la lutte contre la cybercriminalité et se concentrera sur les activités illicites en ligne menées par des groupes criminels organisés, et plus particulièrement sur celles qui génèrent des profits considérables, comme la fraude en ligne impliquant le vol des détails de comptes bancaires et de cartes de crédit.» Mais ses missions seront plus large avec notamment la lutte contre l’usurpation d’identité en ligne, contre la pédopornographie, ou encore contre les attaques visant les infrastructures et systèmes critiques de l’Union. 

Cet Europol de la cybercriminalité pourrait être opérationnel dès janvier 2013, à compter qu’Europol, justement, accepte la proposition de la Commission. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close