L’hacktiviste plus voleur que les cyber-criminels ?

Le rapport annuel de Verizon sur la sécurité montre que les hacktivistes ont volé plus de 100 millions de données en 2011 sur les 174 millions.

Le rapport annuel de Verizon sur la sécurité montre que les hacktivistes ont volé plus de 100 millions de données en 2011 sur les 174 millions. Ils sont responsables de 58 % des données volées, voire de 61 % descelles perdues par les grandes organisations (dont Sony et son PlayStation Network fermé durant de longues semaines).

En volume pur, le chiffre des données volées (puis dans le cas des hactivistes le plus souvent remis sur la place publique) est impressionnant. C’est près du double des données volées de façon plus classique par les cyber-criminels, bien que ceux-ci restent derrière 80 % des attaques recensées. Les cyber-criminels font en effet des attaques plus discrètes et ciblent des organisations moins importantes, et souvent moins bien protégées. En revanche cette montée de l’hactivisme est d’autant plus inquiétante selon le rapport que « ces groupes ne suivent pas de lignes logiques pour savoir qui a l’argent ou des informations monnayables. Les ennemis sont encore plus effrayants quand vous ne pouvez prévoir leurs comportements. »

Pour approfondir sur Menaces informatiques

Close