Oracle dégradé par Jefferies

Et patatra.

Et patatra. La banque d’investissements Jefferies a dégradé ce matin sa recommandation sur le titre Oracle, nous apprend Reuters. Selon elle, la firme de Larry Ellison manquerait véritablement "d’accélérateur de croissance". Et de recommander alors de conserver le titre.

Pour Jefferies, toujours selon Reuters, les ventes de systèmes intégrés Oracle sont moins bonnes que prévues. De plus, le groupe commence à sentir le vent de la concurrence sur le logiciel, citant notamment la montée en puissance de SAP - avec Hana, notamment - et de Salesforce, sur le segment des bases de données et des applications de gestion d’entreprise. La banque d’investissements pointe également du doigt le manque de succès d’Exadata auprès des entreprises et les ventes inférieures aux prévisions des appliances base de données (Oracle Database Appliance).

Pour second trimestre de son exercice 2012, Oracle a publié des ventes en hausse de 2% au lieu des 5 % à 9 % anticipés. Les chiffres du groupe ont notamment été impacté par un recul de 14% des ventes de matériels.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close