Sony troque partiellement AWS pour Rackspace et OpenStack

Selon nos confrères de Networkworld, la division Sony Computer Entertainment of America (SCEA) du géant de l’électronique japonais aurait entamé une procédure de migration partielle de ses services Cloud hébergés sur AWS, vers l’infrastructure de Rackspace - reposant sur OpenStack.

Selon nos confrères de Networkworld, la division Sony Computer Entertainment of America (SCEA) du géant de l’électronique japonais aurait entamé une procédure de migration partielle de ses services Cloud hébergés sur AWS, vers l’infrastructure de Rackspace - reposant sur OpenStack.
Cette division du Japonais, qui opère notamment des blockbusters du jeu en ligne, est celle dont l’infrastructure IT a été forcée par des pirates en mai dernier. Un piratage, considéré comme l’un des plus vastes de l’histoire du IT, qui avait entrainé le vol de plusieurs millions de comptes du PlayStation Network et du Sony Online Entertainment. Les numéros de cartes de crédit faisaient également parti du lot. A l’époque, l’infrastructure de Cloud EC2 d’Amazon avait été pointée du doigt par une enquête interne de Sony. L’attaque serait partie d’EC2.

Un porte-parole d’AWS a toutefois confirmé à nos confrères que Sony avait maintenu certains services sur son infrastructure et que le Japonais représentait toujours l’un des plus important client du groupe. La migration des services concernés aurait alors demandé 6 jours, a confirmé ce même porte-parole.

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close