Dell ne se considère plus comme un constructeur de PC

Le sémillant Michael Dell a affirmé à l’occasion du lancement de sa dernière génération des serveurs PowerEdge que le groupe texan n’était plus vraiment «un fabricant d’ordinateur», mais davantage un groupe informatique de bout en bout, ont révélé nos confrères de Reuters.

Le sémillant Michael Dell a affirmé à l’occasion du lancement de sa dernière génération des serveurs PowerEdge que le groupe texan n’était plus vraiment «un fabricant d’ordinateur», mais davantage un groupe informatique de bout en bout, ont révélé nos confrères de Reuters. Une façon de mettre de côté ses activités de PC pour se concentrer davantage sur le secteur professionnel des solutions d’infrastructures et des services, tout comme celui à destination du secteur public. Deux secteurs que le patron estime alors plus lucratifs que celui du grand public.
Dell serait-il victime du syndrome HP, qui a entamé l’année dernière des réflexions sur la revente de ses activités PC, avant de faire machine arrière ? ou encore IBM premier géant de l’informatique à avoir cédé ses PC au Chinois Lenovo ?

Aongus Hegarty, directeur général EMEA du groupe, préfère quant à lui pointer vers les investissements toujours consentis dans les gammes de PC, citant comme exemple les modèles XPS, comme nous l’indiquent nos confrères britanniques de Pcpro.

En 2011, les activités de Dell liées au PC ont reculé de 4%, alors que celles liées aux serveurs (+10%) et au services professionnels (+8%) ont tiré la croissance du groupe.

Pour approfondir sur Constructeurs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close