Google achète des brevets de Cuil

Selon un bloggueur américain, spécialiste du référencement sur Internet, Google aurait acheté des brevets en cours d’approbation de Cuil, autrefois présenté comme un sérieux concurrent de Mountain View lors de son lancement sur le marché de la recherche en ligne.

Selon un bloggueur américain, spécialiste du référencement sur Internet, Google aurait acheté des brevets en cours d’approbation de Cuil, autrefois présenté comme un sérieux concurrent de Mountain View lors de son lancement sur le marché de la recherche en ligne.

 Après avoir scruté la base de données de l’Office des brevets américains, Bill Slawski a mis la main sur les traces d’une transaction entre Google et Cuil, enregistrée au 14 février. Aucun montant n’y est communiqué. Une transaction portant sur 7 technologies brevetées, couvrant essentiellement la sphère de l’expérience utilisateur, et non pas l’algorithme de recherche en lui-même.
Parmi ces sept brevets, on retrouve une méthode d’affichage de résultats par onglet (un ongle par sens possible), un menu déroulant pour affiner la catégorie des résultats et la possibilité d’améliorer la requête.

Lors de son lancement en 2008, Cuil a généré un bruit assourdissant en se positionnant comme un concurrent direct de Google. Le moteur de recherche a cherché à se distinguer de Mountain View via une interface censée être plus hiérarchisée et une politique d’enregistrement des données privées moins envahissante que celle de Google. Cuil a mis également l’expertise de ses créateurs dans la balance, à savoir Anna Patterson and Russell Power, deux anciens employés de Google. Après des dissensions internes et un marché qui n’a pas adhéré, Cuil est tombé dans l’oubli, fermant en septembre 2010.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close