IBM cède 222 brevets supplémentaires à Google

Tout à sa stratégie de compléter un portefeuille de brevets qui visiblement comporte des lacunes, Google a une nouvelle fois décidé de piocher dans le réservoir de technologies d’IBM. Selon le site de l’Office des brevets américain (USPTO - United States Patent and Trademark), Big Blue aurait transféré le 30 décembre quelque 222 de ses brevets entre les mains de la firme de Mountain View.

Tout à sa stratégie de compléter un portefeuille de brevets qui visiblement comporte des lacunes, Google a une nouvelle fois décidé de piocher dans le réservoir de technologies d’IBM. Selon le site de l’Office des brevets américain (USPTO - United States Patent and Trademark), Big Blue aurait transféré le 30 décembre quelque 222 de ses brevets entre les mains de la firme de Mountain View. Le montant de la transaction n’a pas été divulgué.

Comme poussé par les procès qui visent Android - comme celui d’Oracle -, Google, depuis l’été dernier, n’a cessé d’ajouter à son portefeuille des technologies brevetées, essentiellement de la propriété d’IBM. Après quelque 1030 brevets en août, Mountain View s’était également offert 1000 brevets IBM supplémentaires en septembre. Sans compter sur l’impressionnante pile de brevets que Google a empochés avec le rachat de Motorola Mobility (12,5 Mds) en août. On parle de 24 500 brevets.

Les brevets cédés par IBM ce jour portent notamment sur une interface entre un système de fichiers et une base de données, la sauvegarde de ressources dans un environnement de cluster, un système de téléphone sans fil en VoIP, d’autres sur la visioconférence, la messagerie instantanée et la traduction automatique en langage naturel, parmi tant d’autres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close