La politique de confidentialité de Google remise en cause en Europe et aux USA

Les nouvelles règles de confidentialité de Google, applicables au 1er mars prochain, ne font pas que des heureux.

Les nouvelles règles de confidentialité de Google, applicables au 1er mars prochain, ne font pas que des heureux. Ainsi, la semaine dernière, Jacob Kohnstamm, président du comité Article 29, un organisme indépendant affilié à la Commission européenne pour le respect de la vie privée en ligne, a écrit à Larry Page, le Pdg de Google, pour lui demander de revenir sur ces nouvelles règles et pour lui conseiller de prendre contact avec la Cnil pour adapter ces règles à l’Europe. Cette lettre a reçue unebelle fin de non-recevoir de la part de Google France.

L’affaire rebondit de l’autre côté de l’Atlantique où l’EPIC (Electronic Privacy Information Center) vient de saisir la FTC (Federal Trade Commission) pour que celle-ci force Google à revoir ses règles de confidentialité, car celles-ci contreviennent à l’accord sur la vie privée signé entre Google et la FTC après les déboires de Buzz (un service aujourd'hui abandonné par Google). Encore une fois, les porte-paroles de Google se disent prêts au dialogue avec la FTC, comme ils le sont avec la Cnil, mais ne veulent pas reculer sur la date d’entrée en application de ces nouvelles règles.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close